Verreries

FRANÇAISES

Nos artistes des années 1950 à 1980

Studio Glass Movement 

Au début des années 20, un mouvement international apparaît le « Studio Glass Movement » - un mouvement pour l’art d’atelier - qui symbolise le renouveau du verre contemporain en tant que moyen d’expression artistique, fabriqué dans un atelier individuel. En effet, jusqu’alors le verre était réalisé dans des entreprises industrielles. En France, nous retrouvons des prémisses de ce mouvement auprès d’artistes comme Maurice Marinot, François Décorchemont, Gabriel Argy-Rousseau, Henri Cros qui proposent de nouvelles façons de travailler le verre. Néanmoins, il faudra attendre les années 1960 pour que ce courant artistique commence véritablement à s’imposer. Harvey Littleton développe le concept aux Etats-Unis avec la construction d’ateliers individuels permettant aux individus d’expérimenter la matière et de découvrir leur créativité. Ce mouvement arrive en France à partir des années 1970 et il est rapidement adopté par ces verriers : Claude Morin en 1970, Claude Monod en 1976, Jean-Claude Novaro en 1977, Robert Pierini en 1980 qui s’imposent aujourd’hui comme les fondateurs de ce mouvement.

 

Daum 

La verrerie Daum s’impose comme un maitre verrier légendaire. Elle entretient depuis sa création une relation d’amour avec les plus grands artistes de son temps. Depuis son origine, Daum a travaillé avec plus de 350 créateurs qui ont permis de constituer un patrimoine incomparable avec des collections riches et uniques.

La Maison Daum a vu le jour en 1878 à Nancy avec Jean Daum. Son fils, Antonin Daum, en intégrant la manufacture en 1891, a souhaité créer un département d’art et il a permis de donner naissance aux vases ornés de fleurs finement ciselées préfigurant le style « art nouveau ». En 1891, Daum reçoit le grand prix lors de l’Exposition universelle de Paris. Cette même année, l’artiste Amalric Walter intègre la manufacture et introduit la technique de la pate de verre. Les années 1920 amènent une nouvelle esthétique sous l’impulsion de Paul Daum, le petit-fils de Jean Daum. Les premières pièces de styles « art déco » font leur apparition avec des lignes droites et géométriques. En 1930, le cristal entre dans la technique de fabrication des pièces et entraine petit à petit l’abandon du verre. La pate de cristal et la cire perdue sont intégrées dans les techniques et entrainent l’émergence d’un nouveau savoir-faire. La cristallerie décide alors de concentrer ses fabrications autour de l’art et du design en signant avec les plus grands noms de l’époque : Salvador Dali, César, Roger Tallon, Christophe Pillet, …

Grand vase en cristal, signé Daum, 1960